Nous nous opposons à l'inscription de Novo Nordisk au 1er juin 2023 sur la base des informations fournies dans le cadre de l'AGCS.

  • Règlement relatif à la protection des consommateurs (DHCP)
  • Saxenda® (liraglutide) en injection dans un stylo à bille (FlexTouch®) : rapport d'évaluation

Raison d'être :

  1. L'importance de l'efficacité des agonistes du GLP-1 pour les patients souffrant d'obésité afin de garantir la continuité du traitement et de tenir compte du contexte humain de l'efficacité de l'efficacité des agonistes du GLP-1 pour les personnes souffrant d'obésité ou de diabète de type 2.
  2. L'uniformisation de la prise en charge de l'obésité dans la région a permis à de nombreux patients de bénéficier d'une prise en charge médicamenteuse pour le traitement de l'obésité.

La priorité est donnée à l'indication de la durée de vie pour l'utilisation des agonistes du GLP-1 :

  1. Dans le cadre de PlexusENDmore, nous recommandons l'utilisation d'agonistes du GLP-1 dans le cadre de la troisième indication bêta : c'est-à-dire diabète de type 2 avec IMC ≥ 30 kg/m2 et HbA1c > 7,5% et traitement pendant 10 minutes sur 3 ans avec un ou plusieurs antidiabétiques.
  2. Lorsque les patients présentent un effet thérapeutique important dans l'indication finale, il est préférable de les orienter vers d'autres thérapies, même si cela n'est pas nécessaire, et ce, sur la base de l'évaluation clinique du patient par rapport à l'art comportemental.

Les personnes qui prennent des agonistes du GLP-1 en quantité importante :

  1. Les personnes qui utilisent des agonistes du GLP-1 en grande quantité pour obtenir des gains de poids et qui ont obtenu l'effet thérapeutique le plus important (>5% de réduction de poids), doivent faire l'objet d'une évaluation afin de déterminer si la dose est trop faible ou si elle est trop coûteuse par rapport à l'effet thérapeutique. Des mesures individuelles doivent être prises sur la base du comportement clinique de la personne par rapport à l'art comportemental.
  2. Les personnes qui consomment beaucoup d'agonistes du GLP-1 pour obtenir des gains, mais qui n'ont pas encore obtenu l'effet thérapeutique maximal (<5% de réduction de la masse corporelle), doivent cesser d'utiliser les agonistes du GLP-1.

Les personnes concernées ne consomment pas d'agonistes du GLP-1 :

  1. L'utilisation des agonistes du GLP-1 n'est pas la première étape dans le traitement de l'obésité.
  2. Actuellement, dans notre région, nous avons commencé à traiter de nouveaux patients avec des agonistes du GLP-1 pour l'indication de la prise en charge des maladies.
  3. Dans les cas d'obésité persistante et invalidante (EOSS 3-4), où d'autres options thérapeutiques sont possibles, il est possible d'agir sur une base individuelle pour que les agonistes du GLP-1 soient pris en compte dans le cadre de l'évaluation de l'efficacité du traitement.

Nous voulons que ce code de conduite soit respecté, même s'il est important pour la réussite de Wegovy sur le marché belge.

Conclusion :
Ce code de conduite a pour objectif d'assurer le respect de l'interdiction des agonistes du GLP-1 chez les personnes souffrant d'obésité ou de diabète de type 2, et de garantir un niveau de vie élevé dans la région.

https://www.bcfi.be/nl/chapters/21?frag=25395&trade_family=32870

fr_BEFrançais de Belgique